Kinésithérapeutes : 5 conseils pour bien choisir votre table de massage

table de massage

Publié le : 13 avril 20226 mins de lecture

Les personnes ayant recours au massage recherchent un traitement qui favorise la relaxation du corps et améliore son tonus. Cependant, sur une table de massage inconfortable qui grince au moindre mouvement, le soin peut s’avérer inefficace même s’il est appliqué par un professionnel. Pour mieux pratiquer le massage sur vos clients et leur offrir le résultat escompté, il est ainsi important de choisir la table de massage adaptée. Voici 5 conseils pour vous y aider.

1. Prendre en compte les différents types de tables de massage

Pour choisir sa table de massage, il est impératif de tenir compte des différents modèles proposés sur le marché. Trois principales options sont envisageables en fonction de la technique d’élévation. Il s’agit de :

  • La table de massage à hauteur fixe : c’est un équipement dont la hauteur ne peut ni être diminuée ni être augmentée. Le seul réglage possible est celui du dossier. La table de massage à hauteur fixe est néanmoins un modèle stable avec un coût abordable.
  • La table de massage électrique : l’élévation et l’inclinaison sont assurées par un ou plusieurs moteurs électriques qui l’accompagnent. Il s’agit d’une table de massage professionnelle destinée à être utilisée chez les kinésithérapeutes, les ostéopathes, ou dans les centres spécialisés.
  • La table de massage à élévation hydraulique : ici, pour augmenter la hauteur de l’équipement, il faut activer au pied un système de levage électrique par vérin. Ce type permet néanmoins de travailler sans disposer de courant électrique, mais sa fabrication étant un peu complexe. Son coût est aussi élevé.

Ces différentes tables ne sont pas transportables. Il existe par contre d’autres équipements qui peuvent être déplacés : ce sont les tables de massage pliantes. Il en existe deux principaux types. Le premier est une table de bois, très pratique pour faire les massages à domicile. Elle ne prend pas beaucoup de place durant le déplacement et peut être assez robuste en fonction de la nature du bois. L’autre table de massage professionnelle est en aluminium, et pèse donc moins, ce qui facilite son déplacement. Cette table est utilisée dans les contextes faisant appel à un haut niveau d’hygiène.

2. Choisir une largeur abordable

Les modèles de tables de massage proposés sur le marché ne sont pas tous identiques en ce qui concerne leurs dimensions. La largeur standard d’une table de massage est de 60 à 70 cm. Tout au long de votre carrière, vous aurez néanmoins affaire à divers profils de patients. Certains seront plus grands quand d’autres seront assez minces. La table doit donc être assez large pour assurer le confort du patient, mais aussi vous permettre de bien faire vos manœuvres. À ce niveau, il est ainsi important de tenir compte des pratiques que vous adoptez. En fonction des techniques que vous utilisez, une table étroite serait plus adaptée, et vice versa. Votre taille sera aussi prise en compte. Pour mieux vous situer, vous pouvez découper des cartons en leur affectant les dimensions choisies. Positionnez ensuite les découpes sur votre table de cuisine et imaginez qu’il y a un patient. Ceci vous permet de savoir si vos patients auront assez de place et si vous serez à l’aise en travaillant dessus.

3. Opter pour la bonne longueur de table

Pour choisir une table de massage pour kinésithérapeutes, il est important de vérifier la largeur, mais aussi la longueur de celle-ci. Les tables utilisées dans ce domaine font généralement 70 pouces. La taille des patients accueillis au sein des centres de massage dépasse rarement cette longueur. Il est cependant possible de tomber sur de tels cas et il serait peu appréciable que le patient ne puisse pas tenir sur votre équipement. Pour limiter ce risque, l’idéal est d’opter pour une table à longueur réglable. Tout le monde pourra ainsi bénéficier d’un massage au sein de votre centre.

4. Vérifier l’épaisseur et la composition de la mousse

Pour bien choisir votre table de massage professionnelle, il est aussi important de tenir compte de l’épaisseur et la composition de la mousse. Tous ces éléments dépendent de même du type de traitement qu’effectue le plus souvent le kinésithérapeute. Néanmoins, avec le revêtement idéal, vous ne devriez pas ressentir la base de la mousse en appuyant dessus avec votre main. Par ailleurs, pour les traitements sportifs et curatifs, la mousse doit être la plus solide possible. Ceci permet de concentrer la force lorsque vous exercez une pression sur la mousse et donc de ne pas la disperser. Si le confort de vos patients est une considération décisive pour vous, vous pouvez également opter pour un mélange de mousse plus douce avec une importante épaisseur.

5. Choisir une table adaptée à votre budget

Que ce soit une table de massage électrique ou classique, l’élément primordial qui peut conditionner votre choix est votre budget. Sur le marché, ces équipements sont disponibles de 100 euros jusqu’à 5 000 euros. Cette variation de prix est liée à la qualité de la table et à ses fonctionnalités.

5 choses à savoir sur le métier de kinésithérapeute
Médecins : comment convaincre vos patients d’arrêter de fumer ?

Plan du site