4 choses à savoir sur le métier d’opticien

opticien

Spécialiste de la vison, le rôle de l’opticien est pourtant encore très peu connu du public. Vous aussi, vous vous demandez en quoi consiste ce métier et quelles en sont les spécificités ? Ou souhaitez-vous devenir opticien-lunetier mais ne savez pas quelles démarches entreprendre ? Voici 4 informations essentielles qui régissent parfaitement le rôle de l’opticien.

1. En quoi consiste le métier d’opticien-lunetier ?

Technicien, conseiller et commercial à la fois, l’opticien, également appelé opticien-lunetier est un professionnel de la santé ayant suivi une formation en optique. Il est chargé de concevoir, ajuster et monter différents appareils de correction de la vue, tels que les lunettes ou encore les lentilles de contact. Son intervention suit celle du médecin ophtalmologiste, dont le rôle est de réaliser les prescriptions. Le patient qui souhaite acheter les équipements qui lui ont été prescrits par le praticien devra alors se rendre chez l’opticien pour les acheter. L’activité professionnelle de l’opticien-lunetier tourne avant tout sur le conseil, étant donné que c’est à lui qu’incombe la mission d’orienter sa clientèle. Ses recommandations sont axées aussi bien sur des domaines techniques qu’esthétiques. Parmi toutes les gammes de montures, de verres ou encore d’accessoires disponibles en magasin, l’opticien guidera son client vers les appareils qui correspondent au mieux à ses besoins.

Une fois les produits choisis, le professionnel passe au montage de l’appareil, en prenant soin de les ajuster selon les critères du patient. Les recommandations de l’opticien reposent généralement sur les prescriptions données par l’ophtalmologiste. Cela dit, ce professionnel de la vue peut réaliser divers examens optométriques lorsque cela s’avère nécessaire. Mis à part les appareils de correction, l’opticien commercialise d’autres accessoires tels que des étuis, des instruments d’optiques (microscopes, loupes,…), des produits d’entretien, etc.

2. Quel parcours pour devenir opticien ?

Pour devenir opticien lunetier, vous devez avoir au minimum un BTS opticien lunetier. Le BTS OL s’obtient suite à deux années de formations spécialisées après le bac. L’intégration de la formation se fait sur sélection de dossier, puis par un entretien de motivation. Sinon, vous avez également la possibilité de passer un Bac professionnel Optique Lunetterie pour devenir opticien. La formation dure 3 ans, qui aboutira sur un diplôme vous permettant d’exercer ce métier. Cela dit, avec le Baccalauréat Optique Lunetterie en poche, vous ne pourrez pas travailler à votre compte. Pour ce faire, vous aurez besoin de poursuivre obligatoirement sur un BTS. Par la suite, les opticiens apprenants peuvent se spécialiser, soit en contactologie, optométrie, basse vision ou s’orienter vers le management ou le commerce. Les différentes spécialisations sont possibles en Bac + 3 ou Bac + 5.

3. Les qualités d’un bon opticien

Pour mener à bien ses missions, l’opticien devra compléter un certain nombre de qualités. En qualité de commerçant, le professionnel devra avoir un excellent sens relationnel, ainsi qu’une bonne fibre commerciale. De plus, il devra être suffisamment persuasif, mais surtout inspirer confiance. Conseiller hors pair, l’opticien sera à l’écoute, attentif, et fera preuve de pédagogie auprès de sa clientèle. A l’aise avec les différents outils informatiques et les équipements d’optique, ses capacités techniques figurent également parmi ses meilleures compétences professionnelles. La manipulation du verre et des montures exige une des connaissances et compétences spécialisées. Ainsi, l’opticien saura travailler avec précision et minutie, tout en assurant un résultat net et qualitatif.

Au-delà de leur rôle correcteur, les lunettes et verres de contact jouent aussi un rôle esthétique chez leur porteur. Par conséquent, le professionnel devra proposer des modèles adaptés à la morphologie, la couleur des yeux et éventuellement à la couleur des yeux du patient. De même, l’opticien accompagnera son client à travers des conseils personnalisés, qui l’aideront à choisir un produit correspondant à ses besoins. Pout ce faire, il disposera d’un sens esthétique accru, et s’informera en permanence sur les nouvelles tendances en matière d’équipements d’optique.

4. Le salaire d’un opticien-lunetier

Le salaire moyen d’un opticien varie entre 2000 et 3000 € brut. Ces chiffres peuvent grimper jusqu’à 5000 €, lorsque le professionnel devient indépendant. Réussir, lorsqu’on est un opticien travaillant à son compte demande toutefois beaucoup de conditions, à commencer par avoir un emplacement de choix. De même, le fait qu’il soit reconnu joue énormément sur le salaire d’un opticien lunetier indépendant. Les nouveaux diplômés n’auront pas beaucoup de difficultés à trouver un emploi, tant l’offre dans le secteur de l’optique est grande. Avec plus de 11 000 points de vente en France, et plus de la moitié de la population qui souffre de problèmes de vue, de nombreuses enseignes recherchent perpétuellement des professionnels. Les indépendants, quant à eux, ont de plus en plus de mal à se faire un nom dans le milieu, face aux grandes chaînes. À elles seules, ces dernières ont accaparé 70 % du chiffre d’Affaires en optique, ce qui ne facilite pas la tâche à tous ceux qui souhaitent ouvrir leur propre point de vente.

Jeunes médecins : les équipements indispensables dans son cabinet
Télésecrétariat médical et permanence téléphonique