La chirurgie esthétique mammaire en 8 questions

chirurgie esthétique mammaire

L’accès à la chirurgie esthétique s’est largement démocratisé au cours des dernières années. Nul besoin d’être une star désormais pour se faire opérer ! Les interventions sur la poitrine restent les plus pratiquées. Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’une augmentation mammaire ou d’un lifting des seins. Néanmoins, beaucoup de femmes hésitent encore à franchir le pas et continuent de s’interroger. Voici les questions les plus fréquemment posées sur le sujet.

1. Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire ?

Il s’agit d’une intervention chirurgicale ayant pour but d’améliorer la forme et surtout la taille des seins. Elle nécessite l’utilisation de prothèses spécifiques. Une telle pratique n’est pas purement esthétique. Elle peut aussi être reconstructrice puisqu’elle permet de corriger une asymétrie importante ou une perte de volume significative suite à un changement de régime alimentaire. Cette présentation rapide a suscité votre intérêt et vous aimeriez prendre rapidement contact avec un praticien résidant dans la région lyonnaise ? Tapez dans votre moteur de recherche préféré les mots-clés « chirurgien esthétique à Lyon« . Vous accéderez à plusieurs propositions pertinentes en quelques secondes seulement !

2. Existe-t-il plusieurs types d’implants ?

En s’intéressant de plus près aux implants, on s’aperçoit rapidement qu’ils se composent tous de gel (silicone cohésif ou simple sérum physiologique) et d’une membrane. Vous pourrez également noter que leurs formes et leurs dimensions varient afin de correspondre à toutes les attentes. Il ne faut pas négliger les effets de la mode sur le choix des patientes. Les implants ronds connaissent par exemple une nette augmentation ces dernières années. Ils correspondent en effet parfaitement aux recherches de certaines femmes désireuses d’afficher enfin un effet “push-up” important et un décolleté avantageux.

3. Comment se déroule l’intervention ?

Sur le plan technique, une telle intervention reste assez simple. Elle se déroule toujours sous anesthésie générale. L’objectif du chirurgien sera de créer un réceptacle grâce à des petites incisions pour y loger ensuite l’implant. Les incisions seront ensuite suturées puis couvertes d’un ou plusieurs pansements. Aucune hospitalisation ne sera nécessaire dans la plupart des cas. Cette intervention dure souvent moins de deux heures et le retour à domicile sera possible quelques instants après.

4. Est-elle risquée ?

Gardez bien à l’esprit que toutes les techniques d’intervention chirurgicale, quelle que soit leur nature, s’accompagnent d’une prise de risque. Dans le cas d’une pose d’implants mammaires, les risques principaux sont :

  • l’infection
  • la rupture de la prothèse
  • des douleurs
  • des cicatrices disgracieuses

5. Comment s’y préparer ?

Avant le grand jour, vous recevrez une liste d’instruction à suivre afin de maximiser vos chances de réussite. Vous apprendrez alors que fumer sera proscrit au moins douze heures avant l’intervention et que le dernier repas doit être léger. N’oubliez pas non plus de porter des vêtements confortables et pratiques. Prévoyez également votre retour à domicile car conduire seule sera déconseillé juste après la chirurgie.

6. Combien de temps dure la récupération ?

Ce temps varie d’une patiente à l’autre. Comptez tout de même entre quatre et six semaines pour un rétablissement complet. Durant cette période, vous ne serez pas autorisée à pratiquer une activité physique intense.

7. Des cicatrices seront-elles visibles ?

Il s’agit assurément d’un frein dans l’esprit de nombreuses personnes pourtant intéressées. Une telle intervention laissera-t-elle des traces sur mon corps ? Autant être clair, toute incision de la peau, peu importe sa finalité, laissera nécessairement place à une cicatrice par la suite. Un bon chirurgien cherchera toutefois à en limiter le nombre. Il aura également l’intelligence de les réaliser dans une zone peu exposée au regard comme le sillon sous-mammaire par exemple. Vous pouvez également agir vous-même sur la cicatrisation des incisions. Ce temps sera réduit si vous évitez de consommer de l’alcool et si vous vous arrêtez de fumer. Si tout se passe comme prévu, les cicatrices deviendront de plus en plus difficiles à déceler avec le temps.

8. Est-ce durable dans le temps ?

Ce type d’intervention peut en effet être qualifié de durable. La plupart des implants actuellement commercialisés ont une durée de vie supérieure à une décennie. Au-delà de cette limite, vous n’aurez pas d’autre choix que de procéder à son remplacement. Bien entendu, la durée de vie varie cependant d’une patiente à l’autre. Il est important de rencontrer régulièrement un professionnel de santé afin de s’assurer que tout aille bien. Enfin, rien ne vous empêche de procéder à une autre procédure d’augmentation mammaire plus tard au cours de votre vie si le cœur vous en dit.

Perte d’audition : comment réagir dès les premiers signes ?
Hygiène de la maison : 3 conseils pour garder un intérieur sain