Quelle méthode choisir pour arrêter de fumer rapidement ?

arrêter de fumer

Pour arrêter la consommation de tabac, les fumeurs peuvent solliciter un accompagnement ou alors utiliser diverses solutions comme les produits de substitution. Quelles sont ces produits et comment peuvent-ils vous aider ?

L’e-cigarette pour arrêter de fumer

Parmi les solutions de substitution, l’e-cigarette possède un fort potentiel pour se substituer à la cigarette classique chez le fumeur. En effet, la cigarette électronique ne contient pas de substances qui éloignent le fumeur des substances tabagiques, mais son effet thérapeutique se trouve plutôt dans le geste. Elle permet en fait au fumeur de conserver sa gestuelle habituelle : ce dernier ne ressent donc pas les effets directs d’un sevrage strict. L’e-cig s’est beaucoup imposé ces dernières années : depuis sa fabrication en Chine, elle a séduit de nombreux consommateurs. On estime à 700 000 personnes environ, le nombre de fumeurs qui ont pu se détacher du tabac grâce à l’e-cigarette. Cela dit, si le simple geste effectué avec la cigarette électronique ne suffit pas à combler les attentes du fumeur, la nicotine contenue dans le liquide à vapoter peut plus ou moins le satisfaire.

Utiliser la nicotine pour arrêter de fumer

La nicotine utilisée comme substitut au tabac peut très bien fonctionner si le fumeur en fait une bonne utilisation. Elle est présente dans la cigarette classique, mais aussi dans l’e-liquide. Il est donc possible de consommer de la nicotine avec les cigarettes électroniques. D’ailleurs, sur levapoteur-discount.fr, vous trouverez différents kits pour cigarette électronique permettant de compléter le processus de sevrage. Toutefois, la cigarette électronique n’est pas la seule option pour utiliser de la nicotine. Le fumeur qui souhaite arrêter le tabac peut aussi utiliser des inhalateurs, des gommes à mâcher ou toute autre solution d’absorption de la nicotine. Il est vrai que la nicotine peut aussi entraîner la dépendance chez le consommateur.

L’organisme de ce dernier aura tendance à s’accoutumer à la consommation pendant une certaine heure et en voudra toujours plus. Cependant, la nicotine n’est pas néfaste pour la santé du consommateur. Ce sont les substances complémentaires contenues dans la cigarette, qui le sont. En utilisant un substitut à base de nicotine, vous atténuez votre dépendance envers les substances en question. De quoi vous aider si vous envisagez un sevrage complet.

Les gommes à mâcher

Les gommes à mâcher contiennent de la nicotine. Évidemment, on ne les mâche pas comme des gommes classiques. Lorsqu’on en consomme une, il faut la mâcher lentement entre 20 et 30 minutes. Il faut aussi effectuer des pauses (en ne mâchant pas) tout en gardant la gomme dans la bouche. Au bout de 5 à 10 minutes, la nicotine produit son effet. Certaines personnes optent pour cette solution lorsque l’envie de fumer apparaît. Le fumeur peut quand même décider d’optimiser sa consommation de gommes. Il pourrait choisir des heures précises pour en prendre et respecter ces heures. S’il le souhaite, il pourra aussi utiliser d’autres produits en alternance.

Les gommes sont connues pour apporter assez vite un soulagement pendant le sevrage tabagique. Contrairement à d’autres substituts, elles n’entraînent aucun changement de poids. Cependant, certains consommateurs ont montré des problèmes de sommeil liés à leur utilisation. On note aussi quelques problèmes d’irritation buccale ou encore des troubles digestifs. Enfin, il n’est pas conseillé de prendre des jus fruités ou du café lorsqu’on les consomme.

Les patchs pour arrêter de fumer

Les patchs encore appelés timbres se mettent sur la peau. Ils diffusent peu à peu de la nicotine (généralement pendant 16 heures et 24 heures). Comparés aux gommes, les patchs diffusent plus lentement de la nicotine, mais ils peuvent la garder constante dans l’organisme durant toute une journée. Pour utiliser un patch, il faut le coller à une zone sèche du corps et dépourvue de poils. Il faut changer chaque jour la zone de colle du patch. Notez que le nouvel utilisateur peut ressentir des démangeaisons ou voir des rougeurs à l’endroit où le patch est collé.

Arrêter de fumer : la méthode brutale ou progressive ?

Quelques personnes ont pu stopper leur consommation de cigarette de façon spontanée : cette option n’est donc pas impossible. Cela dit, arrêter brutalement le tabac peut causer du stress au consommateur et entraîner l’échec de sa démarche. Les experts préconisent donc un arrêt progressif qui se révèle moins agressif et favorable chez beaucoup de personnes. Toutefois, là encore, il faudra choisir la méthode adaptée en fonction de chaque fumeur.  Dans tous les cas, il n’est pas recommandé de prendre l’initiative du sevrage tout seul. Se rapprocher d’un spécialiste peut beaucoup aider. Les spécialistes sensibilisent par exemple sur les causes de reprise du tabac. Cela diminue significativement le risque de rechute lors des premières périodes d’abstinence.

Perte d’audition : comment réagir dès les premiers signes ?
Hygiène de la maison : 3 conseils pour garder un intérieur sain