Perte d’audition : comment réagir dès les premiers signes ?

Perte d'audition

L’organisme vieillit avec le temps, et la baisse du tonus et du fonctionnement des organes se manifeste progressivement. La perte de l’audition fait partie de ces signes de l’âge et s’avère être un phénomène naturel qui peut se corriger. Elle est généralement causée par la dégénérescence des cellules sensorielles. Néanmoins, les seniors ne sont pas les seuls à subir une baisse ou une perte d’audition puisque ce genre de problème peut toucher toutes les catégories d’âge. La prise en charge immédiate est de rigueur pour permettre à la personne de retrouver une vie normale. Découvrez comment réagir en cas de déficience auditive.

Consulter un médecin ORL

Les sens sont essentiels pour avoir l’esprit vif, pour stimuler les facultés cérébrales et pour préserver une vie sociale normale. En cas de signes de perte d’audition, l’intéressé doit immédiatement consulter un médecin spécialiste. Détectés dans leurs premières phases, les problèmes d’audition sont bien pris en charge et la correction est beaucoup plus facile, sauf pour les cas irrémédiables. L’oto-rhino-laryngologiste décide du traitement adapté et de l’utilisation ou non de prothèses auditives. Le port d’un appareil auditif est souvent préconisé selon le stade d’évolution de la maladie. Dans tous les cas, les signes qui doivent alerter le sujet ou les proches sont :

  • l’incompréhension des paroles des interlocuteurs lorsque ces derniers ne se trouvent pas en face ou ne sont pas juste à côté ;
  • l’augmentation du volume de la radio, de la télévision et des autres appareils ;
  • une sensation de gêne quand l’intéressé se trouve dans un environnement bruyant ;
  • le fait de demander aux autres de répéter à chaque fois ;
  • la confusion en prenant des phrases ou des mots pour d’autres.

Faire un bilan auditif

Normalement, le recours aux appareils auditifs résulte d’un test effectué par un médecin oto-rhino-laryngologiste, ou à la rigueur, par un audioprothésiste. Ce test appelé audiogramme est inclus dans le parcours de soin lorsque le patient a été orienté par son médecin traitant vers le spécialiste. Mais avant de procéder à l’audiométrie proprement dite, un bilan auditif complet passe par plusieurs étapes. L’objectif est de déterminer le degré de la perte d’audition pour être sûr du diagnostic puisque les signes avant-coureurs ne suffisent pas pour une évaluation précise.

Les premières étapes du bilan auditif

En somme, le bilan auditif est composé de plusieurs étapes distinctes, dont les premières sont :

  1. les questions sur le mode de vie du patient et sur son audition ;
  2. l’examen médical des oreilles ;

Le spécialiste questionne le patient sur la principale raison qui l’a poussé à effectuer ce bilan auditif. Des détails sur son environnement, sur son mode de vie et sur sa santé sont également détaillés. Ces informations précieuses aident le spécialiste à déjà avoir une idée sur le problème de son interlocuteur et de pouvoir préconiser la solution adéquate. Le conduit auditif est examiné pour vérifier la présence ou non d’une plaie, d’infection ou d’une quantité importante de cérumen. Un traitement approprié aux problèmes rencontrés est préconisé, si tel est le cas.

L’audiométrie

Dans le cas où le conduit auditif serait libre et sain, des tests à l’aide d’un audiomètre constituent les étapes suivantes. L’objectif est d’évaluer la capacité d’entente de la personne. Cette dernière doit écouter des sons et des conversations à travers un casque et alerter le spécialiste lorsqu’il les perçoit. Les tests d’audiométrie passent par plusieurs phases et le résultat est représenté par un graphe. Ce résultat est pertinent dans la mesure où il mentionne le véritable degré de surdité de la personne, qu’elle fasse partie des malentendants classiques ou des cas qui peuvent se compliquer. L’identification du type de prothèses auditives qui convient au patient devient facile avec cette précision.

Faire un test d’audition par soi-même

Outre le test chez le spécialiste, l’intéressé peut procéder à des gestes simples qui pourraient l’aider à évaluer son audition. Ces pratiques consistent à écouter des sons et à se poser certaines questions. En cas de doute sur le bienfondé de ce test, le mieux est d’appeler son médecin pour obtenir son avis, ou bien de faire des recherches en ligne. En effet, des tests en ligne existent sur les sites spécialisés. Normalement, l’internaute n’a rien de bien compliquer à faire parce qu’il lui suffit de suivre les instructions marquées sur la plateforme et de voir le résultat. Néanmoins, ce processus sert juste d’indication étant donné que le test est basé sur des algorithmes et que l’état de chaque personne est différent.

À cet effet, une consultation médicale s’impose en cas de doute sur le résultat. Le test en ligne est nécessaire, surtout pour les habitants des localités, notamment les personnes âgées, qui n’ont pas de spécialistes, car le résultat peut les aider à prendre la décision d’aller se déplacer pour voir un médecin expert.

Hygiène de la maison : 3 conseils pour garder un intérieur sain
La chirurgie esthétique mammaire en 8 questions