polesanteservices

Comment contrôler l’anxiété ?

Aujourd’hui, beaucoup de gens se plaignent d’anxiété. Chez certaines personnes, l’anxiété atteint un tel niveau qu’on leur diagnostique un TAG – Trouble d’anxiété généralisée. Ce trouble est généralement grave et nécessite un peu plus que la prise de médicaments. Certes, les médicaments traitent les symptômes et effets, mais il faut aller plus loin pour découvrir, traiter, adoucir et dans certains cas même guérir les causes.

Personne ne peut se satisfaire d’un degré élevé et chronique d’anxiété simplement parce que les activités de cette personne sont influencées par le degré d’anxiété dans lequel elle vit. Nous traversons tous des moments ou des phases plus ou moins angoissantes et c’est normal. Le problème se pose lorsque l’anxiété devient persistante ou chronique et qu’elle s’élève à un point tel qu’elle interfère apportent des troubles à nos pensées, nos sentiments, notre sommeil, nos relations personnelles et professionnelles et l’accomplissement de nos tâches.

Les causes et symptômes de l’anxiété

Les causes de l’anxiété généralisée ne sont pas encore claires, mais on sait qu’outre les facteurs génétiques et, ou, causés par une maladie ou un trouble quelconque, des facteurs externes tels que les situations de stress menant à la peur ou la panique au quotidien ont une influence directe et importante.

Il est également connu que l’anxiété causée par certaines conditions physiques, comme la ménopause, l’hypo et l’hyperthyroïdie, la douleur chronique, l’insomnie, entre autres, a un impact sur l’augmentation de l’anxiété chez la personne qui en est déjà atteinte ou qui y est prédisposée.

L’anxiété se manifeste d’ailleurs à travers différents symptômes qui être subtiles dans certains et ne seront donc pas identifiés dès l’apparition de la maladie. Par exemple, la personne souffrant de troubles associées à l’anxiété peut :

Anxiété : conseils importants

Toutefois, même dans ces cas, certaines attitudes peuvent s’avérer aptes à atténuer l’anxiété et, par conséquent, les effets physiques, émotionnels et mentaux et les résultats négatifs dans la vie quotidienne qu’elle entraîne. Voici donc quelques conseils pour réduire les troubles apportés par les angoisses sévères :

Oui, la mauvaise gestion de nos affaires est une cause majeure d’anxiété, de peur et de panique surtout dans certaines situations au travail. En fait, nous ne pouvons pas gérer le temps, mais nos actions dans le temps. Il est alors fondamental de savoir établir des priorités par urgence et importance et d’exécuter en suivant cet ordre ; de savoir déléguer et avoir un type de suivi de ce qui a été délégué ; de diviser la journée en parties (minutes et heures) et de se programmer dans ces temps proposés pour lire et répondre aux e-mails, répondre et passer des appels téléphoniques, accéder aux réseaux sociaux, etc.

Laisser à la dernière minute ce qui doit être livré ou résolu est également un facteur d’anxiété majeur. Il est plus facile de faire ce que l’on aime ou d’avoir plus d’agilité que les tâches plus ennuyeuses ou difficiles, celles que l’on ne maîtrise pas. Mais ce sont précisément ces tâches, qui, parce qu’elles exigent davantage de nous, devraient être entamées le plus tôt possible et achevées avant l’échéance. Un point pour ceux qui font cela !

Ne faites pas plusieurs choses à la fois, en passant de l’une à l’autre avant de terminer la précédente ou plus tôt. A la fin, vous avez plusieurs tâches ouvertes.

Si vous restez connecté tout le temps dans le monde virtuel au détriment du monde réel, que ce soit dans l’ordinateur portable, la tablette et surtout le téléphone portable est l’une des plus grandes causes d’anxiété aujourd’hui. Il s’agit notamment d’une dépendance comme une autre et elle doit être considérée et traitée comme telle. La technologie doit être utilisée en notre faveur, pour accroître notre liberté et non pour nous asservir.

Profiter du temps libre, des week-ends et des vacances en famille et entre amis apporte la paix et le sens du devoir accompli, ce qui réduit considérablement le niveau d’anxiété. Réserver un temps exclusif pour s’arrêter, se détendre, entrer en contact avec notre essence, apaiser l’esprit et le corps est essentiel pour équilibrer, harmoniser, réduire le stress et l’anxiété et nous maintenir dans le moment présent. Cela se fait par la méditation, le yoga, le tai chi chuan.

Cherchez à faire des activités qui apportent des bienfaits pour la santé physique et mentale comme la gymnastique, la musculation, la randonnée, la natation, mais qui sont des exercices auxquels vous vous identifiez, qui vous procurent un certain plaisir.

Contrôler l’anxiété avec le coaching est tout à fait possible en réalisant des exercices de respiration, mais il est aussi possible de recourir à la psychothérapie pour accélérer le contrôle de l’angoisse.

Enfin, n’oubliez jamais que votre vie d’aujourd’hui est le reflet de celle d’hier. C’est-à-dire qu’aujourd’hui est l’avenir d’hier. Par conséquent, savoir vivre le moment présent dans son intégralité est ce qui fera la différence, pour le meilleur ou pour le pire, dans votre vie d’aujourd’hui et de demain.

Quitter la version mobile