polesanteservices

Alzheimer: doutes et mythes

À propos de la maladie elle-même, voici quelques interviews du directeur scientifique de l’ABRAz, l’association brésilienne de lutte contre la maladie d’Alzheimer, le Dr Rodrigo Schultz. Et pour les questions sur le traitement et les soins, découvrez les réponses par l’interview de Luciana Giarini, directrice de Residence Care qui est une résidence pour personnes âgées. Ce médecin est une référence quand on parle du traitement de la maladie d’Alzheimer. Spécialiste en neurologie depuis 20 ans, le Dr Rodrigo précise que le patient et ses proches doivent être conscients des premiers symptômes, le plus courant étant la perte de mémoire récente. Dès lors, il est nécessaire de rechercher un professionnel en la matière pour évaluer et ainsi de donner le diagnostic possible. Selon le médecin, le diagnostic est souvent difficile. Il est nécessaire de faire une évaluation neuropsychologique, voire une évaluation médicale multidisciplinaire, avec un orthophoniste et un psychologue, seulement le diagnostic et obtenu par des tests.

Quels sont les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer ?

Il s’agit d’un trouble cognitif pour une personne âgée, on parle encore de démence sénile qui est au vieillissement cerebral. Comme les gens vivent plus longtemps, l’incidence de la maladie est plus fréquente, mais des facteurs environnementaux peuvent également avoir une influence (comme l’obésité, le diabète et l’hypercholestérolémie). Pour réduire les risques, les gens doivent prendre soin d’eux tout au long de leur vie en adoptant une alimentation saine, en pratiquant une activité physique quotidienne et en contrôlant leur cholestérol. Le niveau de scolarité contribue également à la progression plus lente de la maladie, plus l’étude et le développement de la mémoire sont importants. Lorsqu’un diagnostic d’Alzheimer est posé, les inquiétudes et les doutes de la famille sont nombreux. Quel traitement ? Comment cela se passera au jour le jour ? Et autres questions. Les membres de la famille tombent souvent malades en même temps que le patient, parce que celui-ci a des sautes d’humeur et que les soins spécifiques à lui prodiguer sont difficiles et changent sa vie quotidienne, explique Luciana Giarini, directrice de Residence Care. Le diagnostic maladie se fait par un d’alzheimer desease se fait par des personnels médicale. Il est important d’envoyer les personnes malades alzheimer dans une maison pour personne âgée ou whitehouse, c’est pour avoir une meilleure prise en charge.

Quel est l’importance des informations la maladie d’Alzheimer ?

Pour éviter l’Alzheimer, il est important de s’informer sur comment se présente la maladie alzheimer. La première partie d’aider une personne qui a la maladie alzheimer est d’augmenter l’information et la recherche sur la maladie. Il s’agit d’une maladie qui a une atteinte sur le cerveau du aux vieillissements des cellules cérébrales ou neurones. L’important à ce stade est de rechercher le plus d’informations possibles sur la maladie et de rechercher des cliniques spécialisées ou les maisons qui peuvent prendre en charge les personnes âgées. La vie avec la maladie d’Alzheimer passe par différentes phases, c’est un processus long et très fatigant pour les membres de la famille. Afin de faciliter ces phases chez nos hôtes et par conséquent dans la famille, vous pouvez demander la prise en charge chez les personnes compétentes comme juillerat van, martial van, claude juillerat, peter whitehouse et autres. L’important pour le patient c’est d’être assisté par une clinique spécialisée est d’avoir tous les soins dont la personne atteinte d’Alzheimer a besoin. Par exemples : horaires des médicaments, bain, nourriture et autres, dit Luciana. De cette façon, la famille réduit les situations stressantes avec le patient et maintient une relation plus agréable avec le membre de sa famille. La famille doit réfléchir à la qualité du temps qu’elle passe avec le parent atteint de la maladie d’Alzheimer et non à la quantité de temps qu’elle y passe. Il est important d’encourager des activités spécifiques afin de fournir une meilleure qualité de vie. Il est conseillé que le patient fasse des activités visant à atténuer l’évolution de la maladie. Le traitement par la musique, les fêtes, les jeux, en plus de la physiothérapie et de l’ergothérapie, comme l’artisanat, la peinture, la cuisine sont très importants. Il faut proposer des activités qui les rendent plus indépendants.

Quitter la version mobile